Tableau 2015 des Bibliothèques universitaires sur Twitter

Quand les BU gazouillent.

Depuis 2013, le blog « Insula » étudie l’évolution de la situation des comptes Twitter des bibliothèques universitaires françaises.

En introduction

Nous renvoyons à notre billet 2013 pour une introduction plus vaste à la problématique de Twitter en bibliothèques universitaires. Depuis la parution de ce billet, d’intéressantes études ont été publiées sur internet. Nous en signalerons trois parmi celles parues en 2015 :

Romain Gaillard, « Twitter en bibliothèque : comparatif des statistiques et des pratiques ». Contribution sur le BBF en ligne. 11 juin 2015. URL : bbf.enssib.fr/contributions/twitter-en-bibliotheque [consulté le 3 décembre 2015].

Eva Bellinghausen, @Bibli : les bibliothèques françaises et internationales et Twitter. Mémoire professionnel de SciencesPo. 30 juin 2015. URL : www.academia.edu/16296890/_at_Bibli_les_bibliothèques_françaises_et_internationales_et_Twitter
[consulté le 3 décembre 2015].

Anand Y. Kenchakkanavar, « Facebook and Twitter for Academic Libraries in the Twenty First Century ». International Research. N°1 (Mar.2015), Volume N°5.
URL : http://irjlis.com/facebook-and-twitter-for-academic-libraries-in-the-twenty-first-century/
[consulté le 3 décembre 2015].

Par ailleurs, pour une problématique plus large, nous renvoyons au mémoire de l’enssib de Cécile Arènes dont nous avons fait le compte rendu sur Insula :

Christophe Hugot, « Les modes de communication de la recherche aujourd’hui : quel rôle pour les bibliothécaires ? », Insula [En ligne], ISSN 2427-8297, mis en ligne le 18 février 2015. URL : https://insula.univ-lille3.fr/2015/02/les-modes-de-communication-de-la-recherche-aujourdhui-quel-role-pour-les-bibliothecaires
[consulté le 3 décembre 2015].

Comme en 2014, notre tableau 2015 ne prend en compte que le nombre d’abonnés. D’autres éléments seraient à considérer pour déterminer à la fois les usages et l’impact de Twitter en bibliothèque. Le nombre de followers n’est qu’un élément quantitatif qui, comme le souligne Romain Gaillard, permet de situer les bibliothèques les unes par rapport aux autres. Il ne faudrait cependant pas négliger que ce chiffre permet également de mesurer un indice d’attente. Cela signifie par exemple que 1386 abonnés au compte Twitter de la Bibliothèque Sainte-Geneviève attendent des informations ou du contenu de ce compte auquel ils se sont volontairement abonnés. Les bibliothèques doivent donc savoir se saisir de cette opportunité pour valoriser leur expertise auprès d’un public demandeur et leur « parler », leur « répondre », « échanger ».

Quelques constats

  • Constat 1 : Cinq comptes ont cessé d’exister ou de publier en 2015, en particulier dans le contexte de fusions d’établissements et de changements de nom (voir Annexe 1). La tendance est cependant à l’augmentation du nombre de comptes Twitter pour les BU. Nous avons ainsi recensé 50 comptes de bibliothèques universitaires, dont 10 créés en 2015.
    [table “1” not found /]

Nota : la date de création d’un compte indiquée dans notre tableau est variable. Elle peut être la date signalée de manière visible sur le compte, celle de la création du compte ou celle de son premier tweet. Les différences sont parfois nulles, parfois importantes. Lille 1 semble avoir créé son compte @LILLIADlci le 1er avril 2014, mais son premier tweet date du 8 janvier 2015 (date retenue dans le tableau), au lendemain de l’attentat de Charlie Hebdo.

  • Constat 2 : Le nombre d’abonnés a augmenté. Si nous avions compté 17.346 abonnés en novembre 2014 pour l’ensemble des comptes, on en totalise 28.254 abonnés au 3 décembre 2015. Ce nombre, en augmentation, est à mettre en rapport avec le fait qu’il y a environ 1,5 million d’étudiants sur les bancs de l’université en France1 et que le nombre de Français connectés à Twitter est de 2,3 millions (voir « le Blog du modérateur »).
  • Constat 3 : Un compte de BU possède 565 abonnés en moyenne, contre 440 en 2014. Neuf bibliothèques seulement ont plus de 1000 abonnés. La BU sciences-STAPS de Caen, qui avait été la première à passer le cap symbolique des 1000 abonnés en 2014, est la première à passer celui des 2000 abonnés en 2015.
  • Constat 4 : Pas de changements en tête du classement. Les bibliothèques qui étaient dans le peloton de tête y demeurent, dans un ordre légèrement différent : @BibSTAPS, @B_U_LA_C, @BNUStrasbourg, @bsaLille3, @BIUSteGenevieve.
    À noter que certaines bibliothèques apparues en 2015 sur Twitter font un très bon départ, comme le SCD de Lille 2, avec 610 abonnés. Romain Gaillard a par ailleurs noté un fort taux d’engagement pour ce compte2.
  • Constat 5 : Les bibliothèques gazouillent plus ou moins. La BNUS, 3e de notre classement, a tweeté 847 fois en  5 ans, soit une moyenne de 0,5 tweet par jour. Le compte de la BSA, 4e du classement, a tweeté près de 7 messages par jour.

Avec 11.332 et 10.383 tweets publiés, les comptes de la bibliothèque des STAPS de Caen et celle des Sciences de l’Antiquité de Lille 3 caracolent en tête des plus bavardes. C’est sans doute le résultat de cette veille quotidienne et partagée qui permet à ces deux bibliothèques spécialisées de côtoyer d’importantes institutions dans le peloton de tête en étant suivies par un public largement extérieur à leur établissement.

Faire bonnes impressions

Romain Gaillard souligne l’importance des impressions, c’est-à-dire le nombre de fois que les publications ont été vues. Dans son enquête, @BibSTAPS et @bsaLille3 étaient ainsi les premières bibliothèques universitaires en nombre d’impressions. Dans l’exemple ci-dessous, le tweet publié par le compte @bsaLille3 a été vu plus de 10.600 fois. C’était le meilleur tweet du mois de mai 2015.

Un détail de Twitter analytics pour @bsaLille3
Un détail de Twitter analytics pour @bsaLille3

  • Constat 6 : L’utilisation de Twitter en BU est très hétérogène : il sert à diffuser des messages internes, des annonces diverses, des contenus extérieurs, selon des thématiques privilégiées ou non. Par ailleurs, les comptes peuvent être alimentés de manière quotidienne ou de manière très ponctuelle, par exemple lors de journées d’études, comme c’est le cas pour le compte de la BU Artois.

Tableau 2015

[table “2” not found /]

Annexes

[table “3” not found /]

[table “4” not found /]

À suivre …

Pourcentage de la localisation des followers de @bsaLille3 au 3 décembre 2015 (sources : TweepsMap)
Pourcentage de la localisation des followers de @bsaLille3 au 3 décembre 2015 (sources : TweepsMap)
  1. Titre du journal Le Monde en avril 2015 : http://www.lemonde.fr/campus/article/2015/04/10/pres-d-5-millions-d-etudiants-sur-les-bancs-de-l-universite-en-france_4613852_4401467.html#f4UT6cI7gy2kuzmi.99 []
  2. Notons également l’augmentation importante du nombre d’abonnés pour le compte de la BIU Santé, sans doute en raison de la médiatisation de ses inquiétudes financières durant l’année écoulée. []

Lire aussi sur Insula :

Citer ce billet

Christophe Hugot, « Tableau 2015 des Bibliothèques universitaires sur Twitter », Insula [En ligne], ISSN 2427-8297, mis en ligne le 8 décembre 2015. URL : <https://insula.univ-lille.fr/2015/12/08/tableau-2015-des-bu-sur-twitter/>. Consulté le 12 August 2022.